RSS

C.i.p.d (Conférence internationale sur la population et le développement) : Préparer la participation du Congo au rendez-vous de New York

27 Juin

Photo : François Ibovi (au centre), ouvrant les travaux.

image

Prélude à la C.i.p.d (Conférence internationale sur la population et le développement) qui se tiendra du 20 au 22 septembre 2014, à New York, aux Etats-Unis d’Amérique, la direction générale de la population, en partenariat avec le F.n.u.a.p (Fonds des nations unies pour le développement) a organisé, mardi 24 juin dernier, au Ministère des affaires étrangères et de la coopération, à Brazzaville, une concertation nationale sur la préparation du Congo à ce rendez-vous international.

C’était en présence de François Ibovi, ministre de la santé et de la population, en présence de Mme Barbara Laurenceau, représentante du F.n.u.a.p au Congo, de Dr Franck Marie Puruhence, conseillère à la santé du chef de l’Etat.

Consacrée aux progrès accomplis par le Congo dans la mise en œuvre du programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement et aux enjeux de la poursuite de son application au-delà de 2014, la concertation nationale a offert l’opportunité d’informer et «d’identifier, au regard des spécificités propres au Congo, les gaps éventuels à faire émerger dans les documents qui sont en débat», a expliqué Mme Barbara Laurenceau. 

A travers le programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement, la communauté internationale s’était engagée sur une période de vingt ans, à compter de 1994, pour améliorer la qualité de la vie et le bien-être des peuples du monde, et à promouvoir le développement humain, grâce à une prise de conscience des liens qui unissent les politiques et programmes en matière de population et de développement. 

Cet engagement est guidé par les principes de dignité et de droits humains en matière de santé de la reproduction, d’égalité entre les sexes, de non-discrimination, de participation inclusive et active de la population comme bénéficiaire et actrice du développement. Il a été inspiré par la charte des Nations unies et entériné plus tard par la déclaration du millénaire, dont sont issus les O.m.d (Objectifs du millénaire pour le développement), adoptés au sommet mondial du Caire (Egypte), en septembre 2000.

Vingt ans après la mise en œuvre de ce programme d’action, «il est question d’apporter des informations pertinentes sur le chemin parcouru par le Congo, afin d’apprécier les actions entreprises et les progrès réalisés au cours de cette période», a ajouté Mme Barbara Laurenceau, qui a fait savoir que l’ensemble du système des Nations unies en général, et plus particulièrement, le F.n.u.a.p, «reste solidaire de la République du Congo, pour réussir le pari de doter le monde et la région Afrique, d’un cadre de référence intégré, pertinent et adapté aux besoins et aux cultures des populations, dans un environnement aux dynamiques diverses et rapides». A deux mois de cette célébration et à moins d’un an de l’échéance des O.m.d, le ministre François Ibovi pense que beaucoup reste à faire. Selon lui, le programme de développement de l’après 2015 devra tenter de résoudre les inégalités persistantes et de relever les défis nouveaux auxquels est confrontée la population planétaire.

A l’issue de cet atelier, plusieurs recommandations ont été prises. Il s’agit, entre autres, de renforcer la coordination de la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du plan d’action de la C.i.p.d post-2014 par le Ministère de la santé et de la population; intégrer les résultats spécifiques de la dividende démographique dans la déclaration du Congo à la prochaine C.i.p.d; constituer, sous l’égide du gouvernement, une équipe pluridisciplinaire et multisectorielle comprenant les représentants des départements ministériels concernés, les parlementaires et la société civile, en vue d’une préparation adéquate et d’une participation de la délégation congolaise à la C.i.p.d et, enfin, tenir compte de la représentativité des délégués congolais à New York dans les onze thématiques de la déclaration d’Addis-Abeba.

Par Jrang An@go.

Posté par Jrayms, depuis ma « Tablette GALAXY » via WordPress.com (for Android), Congo-Brazza, +242 04 437 76 30 Courriel : angongaj@gmail.com

 

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :