RSS

7ème édition du rallye mathématiques du Congo «Mathabrazza» Le lycée Charlemagne et l’Ecole militaire préparatoire Général Leclerc, champions

27 Mai

Photo : Les élèves de l’Ecole militaire préparatoire général Leclerc posant avec l’ambassadeur de France au Congo.

image

C’est le mardi 6 mai 2014 que la salle Savorgnan De Brazza de l’I.f.c (Institut français du Congo), à Brazzaville, a accueilli la cérémonie de proclamation des résultats et de remise de diplômes aux élèves ayant participé à la 7ème édition du concours Mathabrazza, dont les épreuves se sont déroulées, le mardi 25 mars, dans tous les établissements concernés. C’était en présence de Gonzague Batteux, proviseur du lycée Français Saint-Exupéry, de l’ambassadeur de France au Congo, Jean Pierre Vidon, du directeur de la société Total Distribution, Alexis Thelemaque, des représentants des lycées et d’une poignée d’autres entreprises sponsors. 

Organisé, depuis sept ans, par Jannick Trunkenwald, enseignant de mathématiques et chef du département mathématique au lycée français Saint-Exupéry, le concours de mathématiques «Mathabrazza» a regroupé, cette année, près de 300 meilleurs élèves de Seconde scientifique de quelques lycées français et locaux de Brazzaville, Pointe-Noire et Kinshasa (RDC), répartis en groupes de 20 par établissement. Au finish, c’est le lycée français Charlemagne (Pointe-Noire) et l’Ecole militaire préparatoire général Leclerc qui ont été déclarés champions.

Comme lors des précédentes cérémonies, Jannick Trunkenwald a rappelé les différentes  étapes du rallye. Il s’est réjoui de l’organisation régulière de cet exercice qu’il qualifie de très important dans la vie des élèves,  appelés à devenir grands; qui leur apprend la cohésion, le travail de groupe, etc.«Ce concours original est largement inspiré du concours français «le rallye mathématiques du centre» créé en 1986», a rappelé Gonzague Batteux, proviseur du lycée organisateur de l’évènement.

Pour lui, cet exercice contribue à améliorer, auprès des élèves, mais aussi des enseignants, des contenus mathématiques et la manière de travailler. «Dans ce monde  moderne, les mathématiques sont un outil indispensable aux sciences expérimentales et aux technologies. Ceux qui ne pourront s’adapter à l’évolution des technologies, du fait de leur incapacité dans les apprentissages mathématiques, risquent de se retrouver en marge des sociétés», a-t-il argumenté.

Par ailleurs, sorti de la sphère congolaise, le proviseur a souligné qu’en France, comme dans beaucoup d’autres pays, le phénomène d’inculture mathématique s’étend. Par voie de conséquence, «nous manquons déjà d’ingénieurs, de professionnels de santé, d’informaticiens et même de professeurs de maths», a-t-il déploré. «Il faut donc combattre ce fléau et montrer que cette discipline n’est pas coupée du monde», a-t-il suggéré. Tout en remerciant tous les partenaires pour leur soutien, en espérant qu’ils continueront à le faire dans l’avenir.

Pour sa part, Jean Pierre Vidon a félicité toute l’équipe qui permet, au fil des années, à pérenniser la rencontre et accroît le partenariat entre les établissements. «Ce type de rencontre, qui fait partie de la vie scolaire, participe également de la formation des futurs adultes qui acquièrent ainsi esprit critique et cohérence dans ses compétitions», a-t-il déclaré.

Pour cette année, les deux meilleures équipes ont reçu, chacune, une calculatrice graphique programmable, une boîte en métal avec instruments de géométrie et des diplômes. Et, les onze autres groupes compétiteurs ont eu droit à des lots de consolation, composés, de  calculatrices, livres, écritoires et, naturellement, des diplômes de participation. Le tout sous les foisonnants morceaux des groupes musicaux du lycée français Saint-Exupéry.

Signalons que pour affronter les éditions prochaines, il a été mis à la disposition des élèves une brochure leur permettant de bien se préparer aux épreuves de Mathabrazza. Celle-ci a été conçue par l’initiateur du concours au Congo, M. Trunkenwald, avec le concours de ses collèges congolais des établissements impliqués dans ce jeu. 

Pour rappel, les lycées ayant participé à cette édition sont: René Descartes (Kinshasa), Charlemagne, Augagneur (Pointe-Noire), Savorgnan De Brazza, Thomas Sankara, Réconciliation, Emery Patrice Lumumba, A.A Neto, Nganga Edouard, Saint-Exupéry, Notre Dame du Rosaire, Ecole militaire préparatoire général Leclerc et Dom Helder Camara (Brazzaville).

Par Jrang An@go.

Posté par Jrayms, depuis ma « Tablette GALAXY » via WordPress.com (for Android) Congo-Brazza, +242044377630 Courriel : angongaj@gmail.com

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :