RSS

Journée de l’Europe : A Brazzaville, Marcel Van Opstal souhaite que les Congolais sauvegardent la paix et la cohésion sociale

25 Mai

Photo : Marcel van Opstal prononçant son allocution, devant le ministre Akouala (à g.), son épouse et son fils.

image

Depuis 1985 où elle a été instituée par le Conseil européen, la journée de l’Europe est célébrée le 9 mai de chaque année, dans les Etats membres de l’U.e (Union européenne). C’est une fête qui commémore la Déclaration Schuman, considérée comme l’acte fondateur de l’Union européenne. A Brazzaville, Marcel van Opstal, ambassadeur et chef de la délégation de l’Union européenne au Congo, a offert une réception, lundi 19 mai 2014, à sa résidence, en présence de quelques autorités congolaises, des ambassadeurs et d’un grand nombre d’invités.

C’est le ministre à la présidence, chargé des zones économiques spéciales, Alain Akouala Atipault, qui y a représenté le gouvernement. Dans son discours, le diplomate européen, qui est dans sa cinquième année de présence au Congo, a fait, brièvement, l’historique de la fondation de l’Union européenne. «Il y a, exactement, 64 ans et dix jours, le 9 mai 1950, la volonté et l’action de sept pères fondateurs ouvrirent la voie pour une nouvelle Europe. Robert Schuman, Jean Monnet, Alcide De Gasperi, Paul-Henri Spaak, Konrad Adenauer, Joseph Beck et Johan Willem Beyen ont réinventé l’Europe, en posant les premiers jalons vers son unification, sa stabilité et sa construction, après une histoire semée de guerres et d’atrocités», a-t-il déclaré. Et de poursuivre: «Plus jamais ça» était, ma foi, le leitmotiv de ces hommes à l’initiative de ce grand projet d’unir, pour ne plus se battre». 

«64 ans après, la construction européenne que nos aînés ont menée au lendemain des conflits les plus meurtriers que la terre ait connus, est, aujourd’hui, devenue un espace réunissant plus de 500 millions d’habitants et 28 pays», a-t-il précisé. «Suite au traité de Lisbonne, signé le 1er décembre 2009, l’Union européenne a revêtu un nouveau visage. Dans la volonté inéluctable de paix et de sécurité que partagent tous les Européens, le Service européen pour l’action extérieure vient renforcer l’impact et les valeurs de l’U.e dans le monde. L’Union européenne se présente, aujourd’hui, comme une entité ambitieuse, porteuse de valeurs telles que la paix, la solidarité, la démocratie, les droits de l’homme et la bonne gouvernance», a-t-il poursuivi plus loin.

L’occasion était toute indiquée pour le diplomate européen de faire le point des relations entre l’U.e et le Congo, pays en développement. «Le développement socio-économique et l’amélioration des conditions de vie des populations sont les objectifs et les points essentiels de notre politique», a-t-il dit, d’emblée. Avec le Congo-Brazzaville, Marcel Van Opstal a annoncé que «l’Union européenne compte favoriser, poursuivre, consolider et amplifier son action avec une augmentation du budget à hauteur de 20%. D’un montant de 80 millions d’euros pour la période 2008-2013, le Fonds européen de développement, le 11ème dans l’histoire de  la délégation, atteint, pour la période  2014-2020, près de 103 millions d’Euros».

«Un investissement qui devrait aller de pair avec l’action menée par le gouvernement, les acteurs privés et non étatiques de la République du Congo, dont la croissance économique, la stabilité politique et les excédents budgétaires, depuis ces dernières années, sont à féliciter et encourager». Toutefois, des écueils semblent affecter deux projets: le Parc national d’Odzala et l’accès à des médicaments de qualité à moindre coût. «La recherche de solutions adéquates se fait, toutefois, dans le contexte d’un dialogue approprié avec les bénéficiaires potentiels et les autorités concernées», a-t-il souligné.

En observateur de ce qui passe chez nous, il a donné un conseil: «En République du Congo, nous suivons de près  le processus de préparation des élections locales; nous écoutons, avec attention, les positions qui s’expriment vis-à-vis de l’adéquation de la constitution et nous attachons à convaincre de la nécessité de veiller, en toutes circonstances et toutes décisions, au maintien de la paix, de la stabilité et de la cohésion sociale de la nation congolaise».

Par Jrang An@go.

Posté par Jrayms, depuis ma « Tablette GALAXY » via WordPress.com (for Android) Congo-Brazza, +242044377630 Courriel : angongaj@gmail.com

 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :