RSS

Lutte contre le sida : Des filles plus préoccupées par leur sérologie que les garçons à l’E.a.d

08 Déc

Photo : Des jeunes achetant des préservatifs.
image

L’E.a.d (École africaine de développement), un institut privé de Pointe-Noire a organisé, le 29 novembre 2013, une séance de sensibilisation, dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le sida. L’un des grands enjeux étant de familiariser les jeunes au dépistage. C’est ainsi que 149 étudiantes ont fait le dépistage anonyme et volontaire sur 210 candidats. 

«Enfin, je connais mon statut sérologique. Apparemment, c’est une épreuve fastidieuse. Mais, en réalité, c’est facile!», s’exclamait, le vendredi-là, après-midi, Chérina Makosso, étudiante en Deuxième Année d’administration, banque et finances à l’E.a.d (École africaine de développement), devant la salle où se retiraient les résultats du dépistage anonyme et volontaire. «Il y a plus de peur que de mal», a renchéri son collègue de Première Année en H.s.e (Hygiène, sécurité et environnement). Chérina et Ravel font partie des 210 étudiants de cette structure d’enseignement supérieur privé qui ont souscrit au dépistage, anonyme et volontaire effectué par des agents de l’U.d.l.s (Unité départementale de lutte contre le sida) de Pointe-Noire, à la demande de l’E.a.d.

Pour l’E.a.d, il est question d’habituer ces jeunes au dépistage. «Pour chaque individu, la manière la plus efficiente de lutter contre la contamination et/ou la surcontamination, ainsi que la propagation du V.i.h-sida, c’est la connaissance obligatoire de sa sérologie. Un étudiant a beau être brillant, il doit être en bonne santé. Et étant donné qu’on ne choisit pas de tomber malade, il est important de savoir ce dont on souffre, afin de réussir sa prise en charge médicale», explique Carine Mbéri, responsable marketing à l’E.a.d.

Or, malgré cette ambition, le dépistage volontaire semble ne pas être du goût de tous les étudiants. Beaucoup d’entre eux ont refusé de passer le test. Notamment des garçons qui n’ont été que 61 à participer à ce test volontaire et anonyme. «Je suis conscient de la vie que je mène. J’ai donc peur du résultat. C’est cette peur qui m’a empêché de participer au dépistage anonyme et volontaire. Je redoute le test du sida, comme le chat craint l’eau froide», a indiqué des étudiants ayant refusé le test. Pourtant, avant le dépistage, ces jeunes ont pris part à des causeries-débats animées par des agents de l’U.d.l.s. Outre les conséquences ou les modes de transmission du sida, les étudiants ont été édifiés beaucoup plus sur l’importance du dépistage. «Le dépistage est une étape importante dans la vie d’une personne, qu’elle soit atteinte ou non», a indiqué, dans son exposé, Bruno Nzitoukoulou, formateur de pairs éducateurs au sein de l’U.d.l.s. 

Pour Bruno Nzitoukoulou, la réticence des jeunes, en général, et des garçons, en particulier, est beaucoup plus liée à la banalisation et à la stigmatisation dont les personnes vivant avec le V.i.h sont, parfois, victimes dans certains milieux. «Pour mettre fin à cette banalisation, il faut une dose importante de communication et d’information. Chacun de nous, dans son milieu, ne devrait pas baisser les bras».

De son côté, l’E.a.d promet de pérenniser cette initiative, pour que les enfants s’approprient la lutte contre le sida et parviennent à vaincre la peur qu’ils ont du dépistage. «Désormais, nous ferons appel, tous les deux mois, aux membres de l’U.d.l.s, pour sensibiliser nos enfants et notre personnel. Un peu plus tard, on étudiera, aussi, la possibilité d’incorporer le sida dans nos programmes. À cet effet, on fera appel aux agents de l’U.d.l.s pour faire des prestations dans notre école sur le V.i.h, pour le bien-être de nos étudiants et de nos employés», a promis Robert Houamba, chargé des stages et des relations extérieures à l’E.a.d.

Par Jrang An@go.

Posté par Jrayms, depuis ma T@blette GALAXY via WordPress pour Android, Congo-Br@zza, ÷242 04 437 76 30, Courriel : lescloches@hotmail.fr

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :