RSS

Santé : Les acteurs du secteur privé réclament la création d’un fonds de soutien

25 Juil

Photo : Des participants à la clôture de l’atelier

image

La Banque mondiale, en partenariat avec le gouvernement congolais, a organisé, du 11 au 12 juin dernier, au palais des congrès de Brazzaville, un séminaire-atelier sur le dialogue public-privé en matière de santé. Plusieurs recommandations ont été formulées, à cet effet, par les participants, parmi lesquelles la création d’un fonds de soutien du secteur privé de la santé. 

Après deux jours de fructueux échanges, les participants à l’atelier ont souhaité la promotion et l’épanouissement du secteur privé de santé. Ce faisant, ils ont adopté des recommandations, dans le but d’éliminer, au Congo, les différents maux qui entravent l’extension de ce secteur. Aussi les opérateurs privés du secteur sanitaire congolais ont-ils demandé au gouvernement de garantir l’intégration du sous-secteur privé, dans un cadre formel, au niveau national. Ils ont, en outre, suggéré la création d’un cadre institutionnel, au niveau du Ministère de la santé et de la population, dédié au secteur privé et d’un fonds de soutien au développement dudit secteur.

Toujours dans le but de faire avancer ce sous-secteur de la santé, les participants à l’atelier ont souhaité que l’Etat réduise certaines contraintes administratives. Ils ont, par ailleurs, cerné les diverses forces et faiblesses de ce sous-secteur, en soulignant les obstacles qui empêchent son véritable développement et quelques points forts: les textes règlementaires et les ressources. Certaines défaillances épinglées sont liées à l’insuffisance de structures fiables de contrôle des médicaments et à l’absence d’une direction centrale assurant la gestion du secteur privé de la santé.

Au-delà de toutes ces observations, les participants ont dénoncé, à l’unanimité, la mesure gouvernementale autorisant la gratuité du traitement du paludisme chez les enfants de 0 à 15 ans, ainsi que chez les femmes enceintes. En perspective, le secteur privé envisage l’extension de son œuvre en milieu rural, la mise en place de la couverture universelle, tout comme la création d’un laboratoire de qualité.

Par Jrang An@go.

Posté par Jrayms, depuis ma T@blette GALAXY via WordPress pour Android, Congo-Br@zza, ÷242 04 437 76 30, Courriel : lescloches@hotmail.fr

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :