RSS

7ème édition de l’élection Miss Fespam : La couronne à la Rwandaise Aurore Kayibanda Umutesi

19 Juil

Photo : La Miss, au milieu, entourée des deux dauphines.

image

C’est dans une salle du palais des congrès pavoisée d’affiches multicolores que s’est déroulée, le soir du mercredi 17 juillet dernier, la 7ème édition de l’élection Miss Fespam. La cérémonie a été rehaussée de la présence de Jean-Claude Gakosso, ministre de la culture et des arts, de Catherine Embondza Lipiti, ministre de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, d’Alain Akouala Atipault, ministre à la présidence, chargé des zones économiques spéciales, des ministres de la culture du Tchad et de la République centrafricaine, des représentants du C.a.m (Conseil africain de musique) et du C.i.m (Conseil international de musique), et bien d’autres invités de marque. 

La cuvée 2013 du concours de beauté Miss Fespam a mis aux prises 12 candidates du Congo, de la RDC, du Bénin, du Togo, du Cameroun, de la RCA, de la Guinée Conakry, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Sénégal, de la France, etc. Après plusieurs sorties dans différentes tenues, le jury, présidé par Mme Hapsatou Sy, a porté son choix sur la Rwandaise Aurore Kayibanda Umutesi, Miss Rwanda, qui mesure 1,78 et pèse 55 kg. La Malienne Maïga Zaliatou (1,76 m et 50 kg) a été désignée première dauphine. Et Miss Congo France, Bénédicte  Ngiambila (1,78m; 60kg), deuxième dauphine.

Très émue, l’ambassadrice du chapitre 7 de Miss Fespam, qui est en deuxième année de licence génie civil, n’a pas caché son programme pour le continent. Durant ces deux ans de mandat, elle s’attèlera à convaincre les artistes, chacun, dans son domaine, à faire passer le message de paix, d’unité et d’amour par la musique.

Sur son choix, Mme Hapsatou Sy a déclaré que cette Miss n’a pas été choisie, simplement, pour sa beauté, mais par son discours très riche, intelligent et porteur d’initiatives en faveur de la jeunesse africaine et du continent: «La Miss, ce n’est pas, simplement, la beauté, elle doit être engagée, cultivée et ouverte au monde.»Comme de coutume, la fête a été ponctuée d’intermèdes des artistes congolais et africains, qui ont fait vibrer la salle, au rythme du reggae, en passant par le Hip-hop et la rumba.

Signalons que l’élection Miss Fespam est un véritable point de jonction entre la musique, la beauté et la mode. L’idée de création a germé dans la tête des organisateurs, en 2001, après qu’ils avaient constaté qu’à quatre jours de l’évènement, plus rien n’était à offrir au public, et cela donnait la monotonie. C’est dans ce but que cette élection a été créée.

Par Jrang An@go.

Posté par Jrayms, depuis ma T@blette GALAXY via WordPress pour Android, Congo-Br@zza, ÷242 04 437 76 30, Courriel : lescloches@hotmail.fr

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :