RSS

Semaine de la Chine au Congo : la Troupe nationale d’acrobatie de Chine ouvre le bal

22 Mar

Photo 1 : Exercice d’équilibre pour deux acrobates.   Photo 2 : Le numéro des assiettes, une spécialité chinoise.    Photo 3 : Le couple présidentiel posant avec les acrobates.

Les acrobates chinois ont émerveillé  le public congolais le 19 mars au Palais des congrès à Brazzaville en livrant un spectacle riche en sons et en couleurs, mais surtout plein de suspens et d’émotion, à l’occasion du lancement de la Semaine de la Chine au Congo

En présence du couple présidentiel, des membres du gouvernement, du vice-ministre du bureau de l’Information du Conseil des Affaires d’État de la Chine, Wang Guo Qing, de l’ambassadeur de Chine au Congo, Guan Jian, et du public congolais venu nombreux, les acrobates chinois ont démontré tout le savoir-faire qui fait leur renommée.

Quatorze numéros ont été présentés. Le premier, intitulé « Les charmes de l’Orient », a vu les cinquante artistes défiler au rythme des chants et des danses de la République populaire de Chine. Il symbolisait l’ouverture vers une Chine nouvelle pleine de dynamisme.

Le deuxième spectacle a présenté un jeune Chinois, Cao Kai, jouant avec une adresse impressionnante avec plusieurs balles. Prix d’or au 27e Festival international d’arts en avril 2012 dans son pays, il a séduit le public par sa maîtrise.

La troupe a présenté d’autres numéros mariant humour, équilibre, jeux de main, prestidigitation, le tout tournant autour de l’histoire de l’acrobatie chinoise et du ballet occidental. Des scènes étonnantes ont relaté l’histoire des 56 ethnies que compte la République populaire de Chine.

Le neuvième numéro des « diabolos » a été particulièrement fascinant lorsque les jeunes filles se sont mises à danser, à courir, à s’escalader les unes les autres avec des assiettes posées comme des papillons sur une baguette, et tournant sans que rien ne tombe. Un exercice qu’a répété avec une variante l’artiste Yang Qing dans un numéro intitulé « Doux comme de l’eau », où elle s’est livrée à des contorsions qui semblent défier les lois de la physique.

Également au menu de la soirée des jeux de parapluies et de bols, pleins d’humour, où l’apparente maladresse demande en fait une maîtrise parfaite. Cerise sur le gâteau, l’actrice chinoise Zhao Ting a interprété la chanson « Congo ma patrie » de Clotaire Kimbolo, symbole du mixage des cultures et des bonnes relations entre la Chine et le Congo. La compagnie Musée d’art, un groupe congolais de danse tradi-moderne, a accompagné la soirée avec des tam-tams, vecteurs de la communication au temps de l’Afrique ancienne.

Le vice-ministre Wang Guo Qing a salué la coopération sino-congolaise. « La République du Congo et la Chine ont des liens d’amitié traditionnels. Depuis l’établissement de nos liens diplomatiques en 1964, nos deux États se soutiennent et s’entraident mutuellement. Nous devenons un modèle en matière de coopération Chine-Afrique et Sud-Sud », a-t-il souligné.

Le ministre de la Communication du Congo, Bienvenu Okiemy, s’est félicité de la qualité des échanges socioculturels entre le Congo et la Chine. Il a souhaité que la Semaine de la Chine au Congo devienne un événement institutionnel permettant aux deux États de mieux vulgariser leurs cultures.

Rappelons que la Semaine de la Chine au Congo est co-organisée par le bureau du Conseil des affaires d’État de la République populaire de Chine, l’ambassade de Chine au Congo, les ministères congolais des Affaires étrangères et de la coopération, de la Culture et des arts, de l’Enseignement supérieur et de la Communication. Cette semaine permet de promouvoir et de renforcer les liens d’amitié entre le Congo et la Chine. Elle se tiendra pendant toute une semaine sur le thème : « Percevoir la Chine ».

Outre les spectacles, des documentaires seront diffusés à la télévision sur la culture chinoise, notamment sur le train en chine, les arts martiaux et la vie moderne des Chinois. Des entretiens sont également annoncés entre les officiels des deux États ainsi que des visites conjointes dans les structures relevant du ministère de la Communication du Congo.

Encadré :

Palmarès de la Troupe nationale acrobatique de Chine.

Créée en 1950, la Troupe nationale acrobatique a été couronnée de nombreuses fois tant dans son pays qu’à l’étranger.

Prix d’or du 27e Festival international d’arts de Chine ;

Prix d’or au Festival de Cremona (Italie) ;

Prix d’or du 2e prix du Chrysanthème au concours national Magie et Baguette magique d’or, au 16e Concours international de magie de Monte-Carlo, à Monaco ;

Prix d’or au 26e Festival mondial du cirque de Demain, en France ;

Lion d’or au Concours national d’acrobatie de Chine ;

Prix d’or au 28e Festival international d’arts, organisé en Chine ;

Prix d’or au 6e Festival international d’acrobatie de Wuqiao ;

Prix d’or au 2e Festival international du cirque de Budapest (Hongrie) ;

Lion d’or au 5e Concours national d’acrobatie de Chine ;

Clown d’or au 28e Festival international du cirque de Monte-Carlo.

Par Jrang An@go.                                                                       Retrouvez-nous sur Google+

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :