RSS

Zone industrielle et commerciale de Maloukou : quatre des seize usines sur le point d’être achevées

28 Fév

Photo 1 : L’usine de fabrication de tôles.     Photo 2 : Des ouvriers à pied d’œuvre.  . Photo 3 : Les tôles en fabrication.

Dans le courant de ce mois, la zone industrielle et commerciale de Maloukou pourrait sortir de ses installations des tôles galvanisées, des tubes et tuyaux en polychlorure de vinyle  (PVC) ainsi que des dalles préfabriquées. Ces matériaux seront les premiers de la série que produiront quatre usines en voie de finition sur les seize prévues dans le cadre du projet lancé, le 7 août 2012, par le président de la République, Denis Sassou N’Guesso.

Le vaste périmètre de plus de 600 000 m2 réservé au projet donne à première vue l’impression d’un gros dépôt vrac en plein air, des tas de conteneurs par-ci, des barres de fer par-là, du gravier amoncelé plus loin, renseignent sur le niveau des défis à relever pour concrétiser cette aventure. On reste optimiste lorsque l’on considère le va-et-vient des véhicules de grand tonnage transportant divers objets pour le chantier, des Caterpillar à l’œuvre, alors que se dressent tout autour, des bâtiments censés former à terme l’ossature globale du complexe industriel et commercial.

Maloukou, dans cette partie naguère occupée par les herbes, a pourtant déjà, pour le compte de sa base vie, des maisons habitées, des bureaux techniques, une infirmerie, un réfectoire avec cuisine et boulangerie, une salle technique pour la formation des travailleurs, un atelier mécanique et un jardin potager. Et, bien évidemment, en fonction de leur profil, les ouvriers apportent chacun leur pierre à l’édifice.

« Au stade actuel des travaux, le chantier emploie 400 Congolais et 80 expatriés. Lorsque les premières usines démarreront leur production, elles pourront embaucher environ 350 personnes sur place et créer au moins 7 000 emplois indirects », explique Carlos Andrade, directeur du projet à Asperbras, la société brésilienne en charge de la mise en œuvre de la zone industrielle. Ce dernier a déclaré à l’équipe des journalistes partis à sa rencontre, le 27 février, que jusque-là sa société tenait les délais, mais il note 2 écueils majeurs : « Les pluies diluviennes enregistrées à Maloukou retardent le travail, au même titre que le mauvais état de la route », confie-t-il.

Située à une trentaine de kilomètres du PK 45 vers le Fleuve Congo, au départ de la route nationale n°2, la zone est difficile d’accès. À ce jour, seuls cinq kilomètres de la voie qui y mènent sont asphaltés. Le long du tracé, des ouvriers s’activent néanmoins autour d’engins estampillés SGEC-Congo. Ils doivent à leur tour implorer la nature afin qu’elle soit plus clémente, car le terrain qu’ils bravent est un nid de marécages.

En attendant, Asperbras veut tenir le pari de terminer l’implantation de l’ensemble des usines d’ici la fin de cette année, en gardant l’espoir que tout ira au mieux. Carlos Andrade estime la production journalière de tôles galvanisées entre 20 et 30 tonnes, et celle des PVC à un peu plus de 250 tonnes. En outre, Maloukou fabriquera aussi de la peinture, des huiles pour vernissage, des câbles électriques, des emballages, des carreaux, des produits sanitaires en céramique, etc.

La vocation du complexe étant d’alimenter le marché national, de telles estimations de production pourraient avoir un effet d’attendrissement sur les prix de ces matériaux vendus chers dans le pays. Même si, c’est un autre écueil pour la zone industrielle et commerciale de Maloukou, elle devrait dans un premier temps compter sur des générateurs comme sources d’énergie pour faire tourner ses lourdes machines.

Par Jrang An@go.                                                                                Mes Quiz Cliquez ici

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :