RSS

Développement durable : quatre millions de dollars alloués au processus national Redd+

26 Oct

Photo 1 : Henri Djombo signant l’accord  .     Photo 2 : Les participants.

Le gouvernement congolais et les agences des Nations unies ont signé, le 26 octobre, à l’occasion de la neuvième session internationale du Conseil d’orientation Onu-Redd, un partenariat pour la conservation des forêts et l’atténuation des effets climatiques d’ici 2015

Le Programme national pour l’appui au processus Redd+ en République du Congo qui vient d’être signé entre le ministre de l’Économie forestière, Henri Djombo, et les représentants au Congo des agences onusiennes en charge du développement (Pnud), de l’environnement (Pnue), de l’alimentation et de l’agriculture (FAO), entre dans le cadre du soutien de l’ONU-Redd à la République du Congo afin qu’il avance dans sa stratégie nationale.

Le soutien technique de l’ONU-Redd et les fonds octroyés s’ajoutent à ceux de la Banque mondiale et du gouvernement congolais pour couvrir la phase de préparation au mécanisme Redd+. Cet appui servira notamment à développer les capacités nationales d’organisation et de dialogue à mener l’analyse stratégique et d’encadrement technique pour soutenir le mécanisme Redd+.

Par ailleurs, il est prévu, dans la mise en œuvre de ce programme, un soutien à la décentralisation du processus Redd+ dans trois départements pilotes, l’élaboration d’un niveau de référence pour la Redd+ et le développement de petites subventions pour permettre aux acteurs de la société civile et du secteur privé de voir rapidement le potentiel de la Redd+ sur le terrain.

À cet effet, le coordonnateur national Redd+, Georges Claver Boudzanga, a souligné l’importance de la conservation et de la gestion durable des écosystèmes forestiers qui permettra l’amélioration des conditions de vie des populations.

« Il s’agit également d’un cadre pour appuyer et consolider la position de leadership de la République du Congo dans le cadre de la concertation des écosystèmes forestiers. Avec le soutien de l’ONU-Redd, la République du Congo, à travers le ministère de tutelle qui a la charge du dossier Redd+ et à la coordination nationale qui pilote le processus, va faire avancer la vision Redd+ »,a-t-il souligné.

Henri Djombo, à l’ouverture des travaux, s’est réjoui du choix de Brazzaville pour abriter la neuvième session du conseil d’orientation ONU-Redd : « Nous sommes heureux que l’Onu-Redd mette les pieds dans le bassin du Congo pour toucher du doigt la réalité de la gestion durable des forêts, de cet espace vert qui représente le deuxième poumon écologique après l’Amazonie », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Nous voulons vous assurer que ce programme sera mis en œuvre grâce à la volonté politique, à la disponibilité et à l’engagement des cadres qui sont affectés à ce programme. Nous le ferons par conviction ».

Un vibrant appel a été lancé par le ministre pour parachever l’initiative du président de la République, lancée à Bali en 2005. La démarche visait la coopération intergouvernementale entre les trois bassins tropicaux au monde.

Ouvertes le 21 octobre, les réunions du Redd+, qui ont réuni près de soixante pays, vont se clôturer le 27 octobre.

 Voici comment maîtriser votre BlogAuto entrepreneur
sur Internet=> Papillon Marketing => CLIQUEZ ICI 

   Par Jrang An@go.                                                                                    Mes Quiz Cliquez ici

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :