RSS

Coopération : le jumelage entre les villes de Metz et Djambala officialisé

12 Oct

Photo 1 : Séance de signature de la convention de jumelage à Metz par Jean-Pierre Ibombo et Albert Ngouloubi pour la ville de Djambala et Dominique Gros, maire de Metz.    Photo 2 : Séance d’échange de cadeaux entre les deux parties.    Photo 3 : La délégation congolaise, 

Signé le 10 octobre, l’acte de jumelage entre la communauté urbaine de Djambala au Congo et la ville de Metz en France (Moselle) offre des perspectives de collaboration particulièrement fécondes et susceptibles de rapprocher les deux villes

Après une ultime séance de travail portant sur le traitement et la distribution d’eau potable à Djambala, la délégation congolaise conduite  par Jean-Pierre Imbombo, président du conseil départemental des Plateaux, s’est présentée dans une salle des mariages comble pour officialiser le nouveau cadre de coopération. En présence d’Albert Ngouloubi, maire-administrateur, des représentants du ministère de l’Intérieur du Congo, Charles Nganfouomo, préfet-directeur des collectivités locales, Michel Kayou, conseiller administratif et Jean-Éric Djendja Itoua, consultant et coordinateur de l’unité de gestion des projets de coopération, des membres de la diaspora congolaise à Metz et de plusieurs invités, Dominique Gros, maire de Metz, a officié la cérémonie du rapprochement.

Prenant la parole pour la circonstance, le maire de Metz a réaffirmé l’un des engagements de sa campagne de 2008 : « Établir un jumelage avec une ville d’Afrique noire francophone, car il existe entre nous le besoin de rencontrer d’autres peuples par l’outil commun qu’est la langue… Le respect dû à la distance de l’histoire nous oblige à parvenir à nous pardonner, à  nous écouter jusqu’à trouver des liens compatibles pour mettre en place une initiative qui pourra nous donner l’occasion de voyager dans un esprit de partage d’expériences et non de supériorité. Djambala a été choisi au détriment de Sarh au Tchad empreint à l’insécurité. » S’adressant à la jeunesse par le biais des lycéens présents du lycée Georges de La Tour, Dominique Gros a poursuivi : « Positionnez-vous dans ce vaste monde en pleine mutation… En cette période de conjoncture difficile en Europe, l’Afrique affiche des indicateurs économiques performants. » Et le maire de conclure : « En cette période de conjoncture difficile en Europe, j’ouvre une porte. Cette porte est ouverte et j’ose croire que plusieurs Messins s’engouffreront pour apporter leur savoir-faire et leurs compétences… »

Djambala est une communauté urbaine du Congo. Cette localité est le chef-lieu du département des Plateaux. Pour le maire-administrateur de Djambala, cet accord est fructueux. « Si nous avons pu le concrétiser, c’est grâce à la volonté commune des deux parties, renforcée par l’implication de la diaspora congolaise à Metz. Nous maintiendrons les liens d’amitié de plus en plus étroits avec tous nos partenaires. Mais, c’est aussi l’occasion d’exprimer ma fierté d’appartenir à un pays en paix. Une paix acquise et retrouvée grâce à la veille du président de la République, Denis Sassou N’Guesso. Désormais, nous sommes dotés d’un outil pour coordonner les initiatives prises dans le cadre du partenariat en vue d’un cadre de vie approprié pour Djambala : l’éducation, la santé ou le développement économique », a-t-il souligné. Parmi les projets économiques envisagés, la valorisation des produits du terroir comme le raphia, la pomme de terre ou les ignames feront l’objet de toutes les attentions.

Bernard Heulluy, conseiller municipal, délégué à la coopération décentralisée, a expliqué que l’action municipale était diverse. À l’adresse des Messins qui seraient tentés par une réaction de repli individuel, il a précisé : « Notre conseil municipal a adopté la convention ; une ouverture de Metz vers les pays du Sud a été instituée. L’ambassade de France et le ministère des Affaires étrangères au Congo ont validé ce rapprochement. Le département des plateaux a parrainé et accompagné le processus. Enfin, conjointement, les autorités municipales et départementales ont signé officiellement. Nous sommes prêts, après cette mise en place administrative, à entreprendre pour les actions de coopération dans des domaines très divers allant de l’eau à l’éducation et du développement économique à l’administration municipale. L’adduction de l’eau potable est la première étape de la convention à concrétiser à Djambala. »

Une délégation messine conduite par le maire de Metz se rendra du 8 au 16 décembre à Djambala. Sans nul doute, la diaspora y sera représentée par Patrice Nzihou, adjoint au maire et Jean-Marie Ibata, président de l’association Congo Lorraine pour l’initiative économique et le développement. La mairie de Metz a annoncé qu’un membre de l’équipe pédagogique du lycée Georges de la Tour et une élève accompagneront la délégation, afin de se rendre compte sur le terrain des projets à mettre en place en lien avec le lycée Charles David Ganao de Djambala, dans une perspective d’échanges et de mutualisation d’expériences.

Le Secret De Ma Réussite Auto entrepreneur
Sur Internet C’est => Papillon Marketing => CLIQUEZ ICI

Par Jrang An@go.                                                                               Retouvez-nous sur « My Opera »

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :