RSS

Italie : les protestants africains pèsent au synode vaudois

31 Août

Photo : Le pasteur Eugenio Bernardini, nouveau modérateur de la Table vaudoise.

Avant de participer à l’élection du pasteur qui va diriger les protestants d’Italie pour cinq ans, les Africains ont fait entendre leur voix sur l’Église solidaire en temps de crise

Depuis le 27 août, les protestants d’Italie étaient en synode à Torre Pellice, dans la région du Piémont dont la capitale est Turin. Ce vendredi 31 août, ils ont clôturé leurs travaux par l’élection d’un nouveau modérateur, le pasteur responsable de la communauté des protestants réunis au sein de la Tavola Valdese (Table vaudoise – Fédération méthodiste) pour les cinq prochaines années. Il s’agit d’un théologien de 58 ans, le pasteur Eugenio Bernardini, spécialiste des questions d’œcuménisme. Sa carrière de pasteur entamée en 1982 s’est essentiellement déroulée en Italie du sud et du nord ; il succède à Mme Maria Bonafede.

La Table vaudoise présente la particularité d’admettre en son sein une forte représentation africaine. Son vice-président est un Ghanéen, et le responsable des protestants africains francophones est le pasteur togolais Samuel Kpoti. L’an dernier, la communauté africaine avait claqué la porte du synode en signe de protestation contre des motions sur la reconnaissance des unions homosexuelles et l’admission aux ordres de femmes et hommes homosexuels. La crise avait été sérieuse. L’onde de choc avait partagé les communautés en deux, entre Européens et Africains, et conduit à un début de schisme dans un pays comme l’Ouganda qui se refuse désormais à reconnaître l’autorité de l’Église anglicane toujours sur la base de cette controverse…

Cliquez pour plus d'informations!« Cette année, les choses ont été plus calmes. Il est vrai que la crise nous frappe tous et nous pousse à nous serrer les coudes », affirme le pasteur Samuel Kpoti.« Nous avons dû procéder ensemble à une relecture de l’Église en temps de crise. Nous avons écouté des interventions sérieuses sur les origines de la crise qui tire ses fondements, nous ont dit les experts que nous avons entendus, des banques et de la forte spéculation. Le résultat est que nous sommes tous touchés, habitants des pays riches comme des pays pauvres. Nous avons donc dû laisser certaines questions de côté pour nous concentrer sur la réponse que, en tant qu’Église, nous devions apporter en ces temps particulièrement éprouvants pour tous. »

L’Église vit aussi de la contribution de l’Afrique

Le thème des travaux n’était pas de ceux qui laissent indifférents ni le temps de se distraire sur des divergences de mœurs. La crise engage une réflexion de tous quant à la manière chrétienne de la vivre. « La crise économique, l’évangélisation des jeunes : faire Église ensemble » : telle a été la réflexion autour de laquelle les protestants ont axé leurs cinq jours de travail au nord de l’Italie. Plusieurs volets de la vie des chrétiens protestants en Italie ont été analysés. Le thème de l’immigration a été fortement sollicité.

La participation aux travaux du ministre italien de l’Intégration, le catholique Andrea Riccardi, fondateur de la communauté Sant’ Egidio, a permis aux jeunes Africains de pointer du doigt les carences et contradictions d’une solidarité chrétienne européenne confinée aux célébrations du dimanche et dans les temples. Andrea Riccardi a admis que l’ostracisme et la sévérité des lois s’étaient traduits non seulement par une fuite des cerveaux, mais aussi par l’éloignement d’Italie d’une main-d’œuvre étrangère qui était également l’assurance du dynamisme pour des Églises de la péninsule gagnées par le vieillissement.

Cliquez pour plus d'informations!L’Afrique et les Africains ont apporté et continuent d’apporter beaucoup aux Églises chrétiennes, ont souligné les intervenants africains. Leur participation est devenue fondamentale pour la vie de l’Église italienne. Les Africains ont obtenu que le thème de l’œcuménisme soit renforcé et vécu d’un autre point de vue que le seul occidental. En Afrique, où il n’est pas rare de rencontrer des familles dont les membres sont protestants et catholiques ou même musulmans, l’œcuménisme est rarement une question doctrinale, ont souligné les Africains.

Poursuivant leur « avantage », les jeunes protestants d’Afrique ont aussi souligné que beaucoup d’attitudes naissent de l’ignorance. Ils ont obtenu que la prestigieuse faculté vaudoise de théologie, qui forme les pasteurs à Rome, inclue désormais dans son panel des cours un enseignement sur la diversité culturelle. Pour leur part, les Africains se sont engagés eux aussi à ne plus regarder les communautés chrétiennes de leurs lieux de résidence comme étant « des structures de Blancs », où leur manière de prier ne serait pas a priori admise.« Le thème de nos travaux a été un rappel pour nous tous à ne pas vivre cloisonnés, et à vivre une foi d’ouverture », souligne le pasteur Samuel Kpoti.

Promotion de mon affiliation :  http://jrayms.profits-internet.com                                                 PARABOTS : Guide Auto-Répondeur PRO Illimité : http://jrayms.profits-internet.com/viewproduit.asp?i_forfait=10676&i_catego=9937
Auto entrepreneur

Par Jrang An@go.

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :